La vision au travail

 

La vision au travail

Travailler sur des écrans

 

travailler sur écrans

 

De plus en plus de personnes travaillent sur ordinateur toute la journée, et beaucoup utilisent les portables, tablettes, et télévisions de manière récurrente.

Travailler sur ordinateur requiert une attention importante, car il faut capter et choisir l'information affichée, et certaines bonnes pratiques sont à appliquer afin de préserver sa vue :

  • Une correction visuelle adaptée doit être portée si cela est nécessaire. Un contrôle régulier chez un ophtalmologiste est donc essentiel.
  • L'éclairage et la position du bureau sont importants : le bureau ne doit pas être face ou dos à la lumière. Les éclairages de la pièce doivent être indirects, et une lampe de bureau peut éclairer le clavier mais pas l'écran.
  • L'écran doit être assez grand, le contraste et la luminosité doivent être bien réglés afin de ne pas éblouir.
  • La posture doit également être adaptée : le dos droit, soutenu par un dossier; les cuisses parallèles au sol; les pieds posés à plat; l'écran face à la tête; regard à l'horizontale et 30 degrés vers le bas, pas trop près de l'écran (50 à 70cm).
  • Il est également important de faire des pauses de 5 à 10 minutes toutes les heures, afin de fixer un point plus loin et de reposer ses yeux.

Un changement de posture régulier est nécessaire.

Lors du travail sur écran, le clignement des yeux est moins fréquent car la fixation est soutenue; l'oeil peut alors être asséché.

 

Un travail prolongé sur écrans peut causer un Syndrome de la vision artificielle.

 

 

Vision au travail et législation

L'aptitude visuelle est un élément important dans l'exercice d'une profession, en particulier dans certaines d'entre elles.

C'est le médecin du travail qui évalue l'aptitude visuelle d'un employé, lors des examens médicaux réglementaires (à l'embauche et lors des visites périodiques).

Plusieurs tests sont alors systématiquement réalisés :

  • Mesure de l'acuité visuelle de loin.
  • Mesure du champ visuel.
  • Mesure de la vision des couleurs.

D'autres tests sont réalisés en fonction des professions (vision nocturne, vision des contrastes, résistance à l'éblouissement...).

 

L'exercice de certaines professions requiert des seuils minimaux d'aptitude visuelle, qui ont des normes très variées.

Parmi ces professions, il y a : les pilotes d'avion, les professionnels des transports (routier, maritime et ferroviaire), les professionnels des services de sécurité d'incendie, les policiers, les douaniers, les gardiens de la paix et les candidats aux Grandes écoles.

 

Détail des aptitudes visuelles selon les métiers : Ophtalmo 

 

 

Chercher dans Pro Visu