Carence en vitamine A et xérophtalmie

 

Carence en vitamine A et xérophtalmie

Définition

Vitamine A

Vitamine liposoluble, la vitamine A se présente, dans l'organisme, sous la forme de rétinol, de rétinal (dans la rétine), d'acide rétinoïque (dans les os et les muqueuses) ou de palmitate de rétinyle (réserves stockées dans le foie). C'est dans la rétine qu'on l'a isolée la première fois, d'où le nom de « rétinol ». L'organisme s'approvisionne directement en vitamine A dans les aliments de source animale où elle est présente sous forme de rétinol.

La vitamine A joue un rôle important dans la vision, notamment au chapitre de l'adaptation de l'oeil à l'obscurité. Elle participe aussi à la croissance des os, à la reproduction et à la régulation du système immunitaire. Elle contribue à la santé de la peau et des muqueuses (yeux, voies respiratoires et urinaires, intestins), qui constituent notre première ligne de défense contre les bactéries et les virus.

Source : Passeport Santé

Sources 

La vitamine A est apportée essentiellement par les produits d'origine animale en particulier le foie, les abats, les huiles de poissons mais aussi le beurre, le lait et les oeufs. On en trouve également dans certains aliments végétaux (feuilles vertes, fruits et légumes) sous forme de bêta-carotène et caroténoïdes transformés par l'organisme en vitamine A.

Source : Caducée 

Carence en Vitamine A

Une carence alimentaire en vitamine A résulte d'une consommation insuffisante d'aliments à teneur en vitamine A. Elle affecte surtout les yeux et peut conduire à la cécité.

 

Source: Adapté de Centers for Disease Control and Prevention, World Food Programme. A Manual: Measuring and interpreting malnutrition and mortality. Rome: WFP, 2005:28.
Rétinol sérique
( µg / dL )
Rétinol sérique
( μmol / L )
Définition par l'OMS
<10 <0.35 Grave
de 10 à 19.9 de 0.35 à 0.69 Modérée
20 ou plus 0.7 ou plus Inexistante

Xérophtalmie

La xérophtalmie ou sécheresse des yeux est le terme qui recouvre les différents effets de la carence.

Source : FAO

La cornée se ramollit. Ceci peut entraîner une ulcération suivie soit de cicatrisation, soit d'infection secondaire, de panophtalmie et de cécité. Cette forme très grave de la xérophtalmie est appelée kératomalacie.

Source : FAO 

Organe

L'organe premièrement touché est la conjonctive, qui se dessèche, et perd son aspect brillant. Puis, la cornée est atteinte, se ramollit et perd sa capacité à réfléchir la lumière.

Symptômes

L'héméralopie est souvent le premier signe de carence en vitamine A: cela se traduit par une difficulté à voir en lumière réduite. 

Le signe suivant est l'assèchement de la conjonctive ou xérose conjonctivale. Les taches de xérose ressemblent à des bancs de sable à marée descendante. La conjonctive perd son brillant, s'épaissit, se ride et parfois se pigmente.

Elle s'accompagne parfois de taches de Bitot, plaques triangulaires et blanchâtres qui parsèment les conjonctives. 

Le stade suivant est la xérose cornéenne , assèchement de la cornée qui a d'abord un aspect brumeux puis granulaire. Il est suivi d'un ramollissement avec fréquemment des ulcérations et des zones de nécrose.

Source : FAO

Fréquence

La carence en vitamine A est courante dans les pays aux ressources limitées, particulièrement chez les réfugiés. Par exemple, on signale que le tiers des adolescents réfugiés du Népal et jusqu’aux deux tiers des enfants réfugiés africains en ont une.

Source : Enfants Néo Canadiens

La carence en vitamine A est la première cause de cécité dans de nombreuses zones d'endémie.

La xérophtalmie ne touche que les enfants pauvres; même dans les zones de prévalence élevée, elle n'affecte qu'exceptionnellement les enfants de familles aisées. C'est une maladie liée à la pauvreté, au manque d'instruction des mères, au manque de terres arables, à l'inégalité, au défaut d'accès aux soins de santé primaires curatifs et préventifs, à la grande fréquence des infections bactériennes et parasitaires (elles-mêmes liées au défaut d'hygiène et d'accès à l'eau potable) et à un manque criant de sécurité alimentaire des familles. 

Source : FAO 

Causes

La carence en vitamine A peut être causée par un faible apport diététique, une malabsorption ou un accroissement de son utilisation ou de son excrétion en raison de maladies courantes. Malgré les politiques établies pour ajouter des suppléments et enrichir les aliments dans les camps de réfugiés, des taux de carence en vitamine A élevés persistent. 

Source : Enfants Néo Canadiens

La xérophtalmie est généralement due à un apport insuffisant de vitamine A et de bêtacarotène sur une période prolongée. D'autres facteurs peuvent aggraver les choses comme des parasites intestinaux, une gastroentérite ou une malabsorption. La rougeole précipite habituellement l'évolution vers la xérophtalmie par le biais de l'anorexie et de la stomatite qui réduisent encore les apports alimentaires et de l'augmentation des besoins en vitamine A. De plus, le virus peut directement affecter l'œil et aggraver les lésions dues à la carence en vitamine A.

Source : FAO

Evolution

Même si la plupart des carences en vitamine A ne sont pas assez graves pour s’associer à des symptômes définis et observables, des sources de stress, comme la rougeole, la pneumonie ou la diarrhée, peuvent en réduire le taux davantage et entraîner une maladie grave. En effet, la carence en vitamine A peut nuire à la vision, sur une échelle allant d’une diminution de la vision nocturne à la cécité, et le risque de décès est plus élevé après la rougeole, la diarrhée ou la pneumonie.

Dans les camps de réfugiés soudanais, la prévalence de cécité est évaluée à 1,4 cas sur 1 000 enfants, dont 40 % à cause d’opacités cornéennes principalement attribuables à une carence en vitamine A.

Les autres conséquences de cette carence sont la perturbation de la croissance osseuse, l’affaiblissement de la réponse immunitaire et un accroissement du risque de mortalité.

Source : Enfants Néo Canadiens

Prévention

A long terme, la prévention du déficit repose sur l'augmentation de production et de consommation d'aliments riches en vitamine A ou en carotène par les populations vulnérables, couplée à une éducation nutritionnelle. Dans l'intervalle, on peut recourir à la supplémentation à raison de doses massives de vitamine A tous les quatre à six mois. On peut envisager aussi l'enrichissement de certains aliments.

Source : FAO

Diagnostic

Un dosage de la Vitamine A permet de déceler une carence.

Un examen à la lampe à fente permet de montrer une atrophie et une sécheresse des conjonctives en cas de xérophtalmie.

 

Traitements

Un traitement efficace repose sur un diagnostic précoce, l'administration immédiate d'une dose massive de vitamine A et le traitement approprié des maladies intercurrentes comme une tuberculose, des maladies infectieuses et une déshydratation. Les cas graves avec atteinte de la cornée doivent être traités en urgence : quelques heures ou quelques jours peuvent faire la différence entre une vision acceptable et une cécité totale.

Chez les enfants de 1 an ou plus, il faut administrer du palmitate de rétinol ou de l'acétate de rétinol oralement.

En cas d'atteinte de la cornée, il est souhaitable de mettre une pommade antibiotique dans les deux yeux et d'administrer également un antibiotique oral. 

Fournir une alimentation variée et riche en vitamine A est également nécessaire.

Source : FAO

 

Informations aux médecins

Apports nutritionnels de référence - Santé Canada 

 

Chercher dans Pro Visu