Neuropathie Optique Ischémique Antérieure (NOIA)

 

Neuropathie Optique Ischémique Antérieure (NOIA)

Définition

Les neuropathies optiques ischémiques antérieures aiguës (NOIA) résultent de l’atteinte présumée ischémique de la partie antérieure du nerf optique qui est vascularisée principalement par les artères ciliaires postérieures. Les NOIA sont classiquement séparées en deux groupes : la forme artéritique dans laquelle l’ischémie est secondaire à une vascularite (comme dans la maladie de Horton) et la forme non artéritique (NOIA-NA) dans laquelle l’ischémie est secondaire à une atteinte non inflammatoire des vaisseaux de petit calibre.

Source : Edimark

Organe

 

Symptômes

  • Baisse d'acuité visuelle unilatérale, brutale et indolore, souvent découverte le matin au réveil.
  • Oedème papillaire.
  • Atteinte du champ visuel.

 

Fréquence

C’est la forme non artéritique (95 % des NOIA) qui est la plus fréquente des neuropathies optiques aiguës après 50 ans, avec une incidence de 2 à 10 pour 100 000.

Source : Edimark

 

Causes

La maladie de Horton (neuropathie optique artéritique) est la cause la plus connue mais pas nécessairement la plus fréquente.

L'artériosclériose (neuropathie optique non artéritique) est la cause la plus fréquente des NOIA.

 

Evolution

Il n'y a pas de traitement efficace de la forme non artéritique de l'infarctus du nerf optique; cependant, jusqu'à 40% des patients récupèrent spontanément une vision utile.

Dans la variété artéritique causée par l'artérite à cellules géantes, les pertes d'acuité visuelle et de champ visuel sont généralement plus importantes. Un traitement rapide ne rétablit pas la vision perdue dans l'œil affecté mais protège l'œil non affecté. Un traitement inadéquat risque de provoquer des rechutes et une perte de vision supplémentaire.

Source : MSD Manuals

Diagnostic

Le diagnostic d'infarctus du nerf optique est fondé principalement sur bilan clinique, mais des tests auxiliaires peuvent être nécessaires. L'élément le plus important est de ne pas méconnaître un diagnostic d'artérite temporale, parce que l'autre œil est à risque si le traitement n'est pas démarré rapidement. 

Un bilan sanguin peut-être réalisé (VS, NFS, Protéine C réactive).

Pour des cas isolés de perte de vision progressive, la TDM ou l'IRM devront être pratiquées afin d'exclure les lésions compressives.

Source : MSD Manuals

Traitements

La forme artéritique est traitée par des corticostéroïdes oraux pour protéger l'autre œil. Si la perte de vision est imminente, les corticostéroïdes IV doivent être envisagés.
Le traitement de la variante non artéritique avec de l'aspirine ou des corticostéroïdes semble inefficace. Des aides basse vision (p. ex., loupes, textes imprimés en gros caractères, montres parlantes) peuvent être utiles dans les deux types.

Source : MSD Manuals

 

 

Chercher dans Pro Visu