Onchocercose oculaire

 

Onchocercose oculaire

Définition

L'onchocercose est une maladie des yeux et de la peau causée par un vers dont le nom scientifique est Onchocerca volvulus.

Organe

L'onchocercose entraîne des lésions de la cornée.

 

Symptômes

Au niveau dermatologique, elle cause des démangeaisons, éruptions, et nodules sous cutanés apparaissent.

Au niveau oculaire, elle cause des démangeaisons, rougeurs,  lésions atteignant la cornée et la rétine, atteinte du nerf optique entraînant une baisse de la vision.

Fréquence

C'est dans le monde la deuxième cause infectieuse de cécité.

L'onchocercose est une cause importante de cécité dans beaucoup de pays africains. C'est un problème de Santé Publique en Afrique de l'Ouest et Centrale, mais elle est également présente au Yémen et dans six pays d'Amérique latine. L'onchocercose a par le passé considérablement réduit la productivité économique dans les zones infectées et de vastes étendues de terres arables ont été abandonnées. On estime qu'il y a un demi-million de personnes aveugles en raison de la cécité des rivières. 

Source : OMS

La majorité des infections sont observées en Afrique subsaharienne, mais quelques cas proviennent du Moyen-Orient (notamment le Yémen), de l’Amérique centrale et de l’Amérique du Sud.

Source : Enfants néo canadiens

 

Causes

L'onchocercose est une maladie des yeux et de la peau causée par un vers (filaire) dont le nom scientifique est Onchocerca volvulus. Elle est transmise aux humains par la piqûre d'une petite mouche noire (une simulie). Ces mouches se reproduisent dans les cours d'eau agités, augmentant le risque de cécité chez les personnes vivant à proximité, d'où le nom usuel de "cécité des rivières". Dans le corps humain. le vers femelle adulte produit des milliers de larves (microfilaires) qui migrent dans la peau et les yeux. 

Source : OMS

Les personnes qui vivent dans les régions rurales près des cours d’eau agités d’une région endémique (notamment en Afrique subsaharienne) sont les plus vulnérables à l’infection.

Source : Enfants Néo Canadiens

 

Evolution

Sans traitement, les lésions réversibles de la cornée peuvent provoquer une opacité permanente de la cornée et la cécité. L’inflammation du nerf optique peut également être responsable d’une perte de vision et d’une cécité. 

Les lésions cutanées à long terme peuvent entraîner des éruptions diffuses, une hyperpigmentation (qui peut être associée à un œdème), une atrophie cutanée (amincissement et perte d’élasticité de la peau) et une dépigmentation (qui peut donner un aspect de « peau de léopard », particulièrement dans le bas des jambes). Les terribles démangeaisons persistantes peuvent contribuer à une insomnie chronique ou à une dépression.

Source : Enfants Néo Canadiens

 

Prévention

La cécité des rivières est une des maladies prioritaires de VISION 2020. Mais la lutte contre l'onchocercose avait été initiée bien avant cela. Dès 1974, la lutte contre le vecteur a été mise en oeuvre en Afrique occidentale par le programme Ouest Africain de lutte contre l'onchocercose (OCP). Puis en 1996, des programmes de traitement de masse par ivermectine à directive communautaire ont été mis en place par le programme africain de lutte contre l'onchocercose (APOC) dans d'autres pays africains et par le programme d'élimination de l'onchocercose aux Amériques (OEPA) dans les pays endémiques latino-américains. En 1992 un groupe d'organisations non-gouvernementales de développement (ONGD), maintenant appelé groupe de coordination des organisations non-gouvernementales de développement pour la lutte contre l'onchocercose, a été constitué pour aider à favoriser l'intérêt et le soutien mondiaux pour le traitement par l'ivermectine dans les pays endémiques afin d'éliminer l'onchocercose en tant que problème de santé publique. Actuellement il se compose de 9 ONGD partenaires internationales et 1 nationale. Les activités du groupe sont coordonnées par l'intermédiaire de son secrétariat situé au siège de l'OMS à Genève. La lutte contre l'onchocercose est non seulement une réussite historique, mais est aussi une preuve de l'importance de la synergie apportée par le partenariat mis en place par les associations dans cette réussite. Cette lutte a de plus un impact certain sur le développement socio-économique des pays intéressés par ces programmes.

Source : OMS 

 

Diagnostic

Au niveau dermatologique, une biopsie est réalisée.

Au niveau oculaire, un examen de la chambre antérieur à la lampe à fente est nécessaire.

 

Traitements

La lutte contre l'onchocercose au niveau environnemental consiste à tuer les larves à l'aide d'insecticides, notamment par la dispersion d'insecticides sur les rivières et ruisseaux. 

L'onchocercose est traitée avec l'ivermectine, qui tue les microfiliaires, calme les démangeaisons et stoppe la progression vers la cécité. Il réduit également la transmission en empêchant la reproduction des vers filiaires.

Il suffit de prendre une seule dose annuelle pour que le traitement soit efficace.

 

 

 

Chercher dans Pro Visu