Rétinopathie diabétique

 

Rétinopathie diabétique

Définition

La rétinopathie diabétique est une grave complication du diabète, les vaisseaux sanguins gonflent et fuient dans la rétine, qui est alors abîmée.

 

Organe

En cas de rétinopathie diabétique, des lésions sont présentes sur la rétine.

 

Symptômes

Ils apparaissent en général cinq à sept ans après la découverte du diabète, parfois avant:

  • vision floue, trouble
  • déformation des images et des lignes (métamorphopsies)
  • apparition de taches noires dites «aveugles» (scotomes) dans le champ de vision
  • mauvaise vision de nuit
  • augmentation des ombres ou «corps flottants» dans le champ de vision
  • baisse des contrastes : couleurs paraissant pâles ou délavées
  • perte rapide de la vue.

Source : HUG

 

 

Fréquence

On estime qu’environ 40 % des diabétiques sont porteurs d’une rétinopathie, ce qui représenterait environ 1 000 000 de patients en France.

La rétinopathie diabétique est aussi fréquente au cours du diabète de type 1 qu’au cours du diabète de type 2 :

  • dans le diabète de type 1, la RD ne survient en général pas avant 7 ans d’évolution ; après 20 ans d’évolution, 90 à 95 % des diabétiques de type 1 ont une RD, dont 40 % une RD proliférante.
  • dans le diabète de type 2, 20 % des diabétiques de type 2 ont une RD dès la découverte de leur diabète. Le risque à long terme des diabétiques de type 2 est moins que celui d’une rétinopathie proliférante (20 % des patients) que celui d’un œdème maculaire (60 % des patients). 

Source : CHUPS Jussieu

 

Causes

Les facteurs de risque de la rétinopathie diabétique sont l'ancienneté du diabète, le niveau de glycémie, l'hypertension artérielle, la dépendance à l'insuline, la grossesse, un excès de certains composants des lipides sanguins, des facteurs génétiques et nutritionnels.

Source : OMS

Le tabagisme, l'hypertension et un taux de cholestérol élevés sont également des facteurs de risque de la rétinopathie diabétique.

 

Evolution

L’évolution de la rétinopathe diabétique est habituellement lente, et se fait progressivement tout au long de la vie du diabétique.

La baisse visuelle liée à l’œdème maculaire est progressive, mais peut à la longue entraîner une cécité.

Une hémorragie intra-vitréenne par saignement des néovaisseaux, un décollement de rétine ou un glaucome néovasculaire entraînent une perte brutale et quasi-complète de la vision. 

Source : CHUPS Jussieu

 

Prévention

L’équilibration stricte de la glycémie et de la tension artérielle, associée à une surveillance annuelle du fond d’œil est le meilleur traitement préventif de la rétinopathie diabétique.

Source : CHUPS Jussieu

 

Diagnostic

La rétinopathie diabétique est généralement découverte lors des examens ophtalmologiques systématiques pratiqués dans le cadre du suivi du diabète.

  • Examen du fond d'oeil
  • Angiographie

 

Traitements

Rétinopathie diabétique non-proliférante sévère et proliférante
Photo-coagulation pan-rétinienne au laser
Ce traitement efficace vise à réduire la formation des néovaisseaux sur la rétine et le risque d’hémorragies dans le corps vitré (voir schéma en p.2). Il est utilisé quand l’ischémie est étendue et de préférence avant l’apparition de néovaisseaux.

Vitrectomie
La vitrectomie consiste à retirer le corps vitré à l’aide de micro-instruments. Cette intervention chirurgicale est indiquée lorsque:

  • l’hémorragie dans le corps vitré ne disparaît pas spontanément
  • le corps vitré tire sur la rétine
  • la rétine est décollée.
    Quand les deux yeux sont concernés, ils sont opérés à quelques semaines d’intervalle.

Source : HUG

 

Images

  Fond d'œil montrant la répartition de points de coagulation laser proposée dans le traitement de la rétinopathie diabétique

Fundus photo showing scatter laser surgery for diabetic retinopathy EDA09

Source : By National Eye Institute, National Institutes of Health [Public domain], via Wikimedia Commons

 

 

Chercher dans Pro Visu