Rétinopathie diabétique

 

Rétinopathie diabétique

Définition

La rétinopathie diabétique est une grave complication du diabète, les vaisseaux sanguins gonflent et fuient dans la rétine, qui est alors abîmée.

 

Organe

En cas de rétinopathie diabétique, des lésions sont présentes sur la rétine.

 

Symptômes

Au début de la maladie, il n'y a souvent pas de symptômes, et lorsque ceux-ci apparaissent, cela signifie que la macula est atteinte.

  • Taches mobiles dans le champ de vision 
  • Baisse visuelle
  • Gêne de la vision centrale
  • Difficultés à la lecture
  • Diminution des contrastes
  • Vision déformée

Source : Asile des aveugles

 

 

Fréquence

On estime qu’environ 40 % des diabétiques sont porteurs d’une rétinopathie, ce qui représenterait environ 1 000 000 de patients en France.

La rétinopathie diabétique est aussi fréquente au cours du diabète de type 1 qu’au cours du diabète de type 2 :

  • dans le diabète de type 1, la RD ne survient en général pas avant 7 ans d’évolution ; après 20 ans d’évolution, 90 à 95 % des diabétiques de type 1 ont une RD, dont 40 % une RD proliférante.
  • dans le diabète de type 2, 20 % des diabétiques de type 2 ont une RD dès la découverte de leur diabète. Le risque à long terme des diabétiques de type 2 est moins que celui d’une rétinopathie proliférante (20 % des patients) que celui d’un œdème maculaire (60 % des patients). 

Source : CHUPS Jussieu

 

Causes

Les facteurs de risque de la rétinopathie diabétique sont l'ancienneté du diabète, le niveau de glycémie, l'hypertension artérielle, la dépendance à l'insuline, la grossesse, un excès de certains composants des lipides sanguins, des facteurs génétiques et nutritionnels.

Source : OMS

Le tabagisme, l'hypertension et un taux de cholestérol élevés sont également des facteurs de risque de la rétinopathie diabétique.

 

Evolution

L’évolution de la rétinopathe diabétique est habituellement lente, et se fait progressivement tout au long de la vie du diabétique.

La baisse visuelle liée à l’œdème maculaire est progressive, mais peut à la longue entraîner une cécité.

Une hémorragie intra-vitréenne par saignement des néovaisseaux, un décollement de rétine ou un glaucome néovasculaire entraînent une perte brutale et quasi-complète de la vision. 

Source : CHUPS Jussieu

 

Prévention

L’équilibration stricte de la glycémie et de la tension artérielle, associée à une surveillance annuelle du fond d’œil est le meilleur traitement préventif de la rétinopathie diabétique.

Source : CHUPS Jussieu

 

Diagnostic

La rétinopathie diabétique est généralement découverte lors des examens ophtalmologiques systématiques pratiqués dans le cadre du suivi du diabète.

  • Examen du fond d'oeil
  • Angiographie

 

Traitements

Le meilleur traitement de la rétinopathie diabétique est le bon équilibre du diabète.

La tension artérielle et la dyslipidémie doivent aussi être stabilisées.

Un traitement par photocoagulation laser peut être envisagé. Il est réalisé dans deux circonstances : d’une part pour empêcher la survenue de néovaisseaux ou pour traiter la rétinopathie diabétique proliférante et d’autre part pour traiter l’œdème de la macula.

En cas d’œdème maculaire, des injections répétées d’agents thérapeutiques (antiVEGF) dans l’œil permettent de stabiliser la vision et même de regagner de l’acuité visuelle. Ce traitement permet de stabiliser la vision.

A un stade plus avancé, il n’est parfois plus possible de traiter la rétinopathie par laser. Il faut alors réaliser une opération chirurgicale, appelée vitrectomie.

Source : Asile des aveugles

 

Images

  Fond d'œil montrant la répartition de points de coagulation laser proposée dans le traitement de la rétinopathie diabétique

Fundus photo showing scatter laser surgery for diabetic retinopathy EDA09

Source : By National Eye Institute, National Institutes of Health [Public domain], via Wikimedia Commons

 

 

Chercher dans Pro Visu