Uvéite

Définition

L'uvéite est une inflammation de l'uvée. On décrit principalement 3 sortes d'uvéite : postérieure, intermédiaire et antérieure.

Organe

L'uvéite atteint l'uvée, partie de l'oeil qui comprend la choroïde, le corps ciliaire et l'iris.

 

Symptômes

Cette maladie peut se développer lentement et ne provoquer aucun symptôme pendant longtemps. Les personnes atteintes peuvent souffrir typiquement de :

  • Vision trouble et réduction de l’acuité visuelle
  • Douleur et sensibilité excessive à la lumière
  • Larmoiement et rougeur oculaire
  • Apparition de filaments, taches, ombres, points ou opacités dans le champ visuel

Source : Fondation Asile des Aveugles

Fréquence

L'uvéite antérieure est la forme la plus fréquente.

L'uvéite intermédiaire atteint généralement des patients entre 20 et 40 ans.

Source : Passion Santé 

Causes

L’uvéite a des dizaines de causes, notamment des infections virales, fongiques et bactériennes. Mais, dans beaucoup de cas, la cause est inconnue.

Votre opticien peut souvent identifier la cause de l’uvéite s’il y a eu un traumatisme oculaire ou si vous souffrez d’un trouble systémique infectieux ou immunologique.

Source : All About Vision

Evolution

Avec un traitement adéquat, l'uvéite guérit généralement bien et sans séquelles.

Cependant les récidives sont fréquentes, et une cataracte, un glaucome, un oedème maculaire, des obstructions vasculaires, ou un décollement de la rétine peuvent apparaître, pouvant ainsi altérer la vision.

 

Diagnostic

Afin de diagnostiquer une uvéite, un examen à la lampe à fente est nécessaire afin de bien visualiser la chambre antérieure.

Un examen du fond d'oeil après dilatation médicamenteuse permet de repérer les différentes atteintes. 

Traitements

Le traitement des uvéites dépend avant tout du diagnostic de base.

Ainsi, dans les formes secondaires à une infection virale, il faut d'abord traiter le virus par des agents antiviraux avant d'introduire un agent anti-inflammatoire.

Dans les formes inflammatoires, l'usage de corticoïdes est nécessaire. Ceux-ci peuvent être administrés soit par voie locale (pour les uvéites antérieures), soit par voie générale (orale, intraveineuse). L'usage des corticoïdes exige un suivi rigoureux de l'inflammation oculaire, de façon à adapter la posologie au plus près de l'évolution de l'inflammation.

Lorsque les corticoïdes sont insuffisants, il faut recourir à des agents immunosuppresseurs. Ces traitements nécessitent un suivi rigoureux du patient. 

Source : Asile des aveugles

Images

  Symptôme d'une uvéite antérieure

Hypopyon

Source : Par EyeMD (Rakesh Ahuja, M.D.). (Travail personnel.), via Wikimedia Commons

 

Chercher dans Pro Visu